Français
broken clouds
7°C
March 23, 2021 | Blog
Bond searches

Police Service Dog Bond searches a plane during a training scenario.

If a dog could talk, Bond would say she is excited.  

Within seconds of climbing the stairs onto the 737 Canadian North plane, the command is given, and, in a flash, the German Shepherd is tearing down the single aisle full of energy and on the huntOf course, she’s done this before. Bond is not your average canine, she’s PSD (Police Service Dog) Bond, and on a recent day at Edmonton International Airport, she was leading by example as the airport hosted a team of RCMP dog handlers and canines for a training course on explosives threat detection on aircraft and all over EIA 

Edmonton International Airport’s top priority is safety and security and the airport is a leader in Canada for hosting and helping train RCMP police dogs who travel from across Canada for the opportunity. On average, EIA works with the RCMP and airline partners for training sessions three to four times a year.  

Police Service Dogs, just like most people, learn by doing and repetition of training and there’s no substitute for accessing a real airport. This March, EIA hosted trainers and dogs from the B.C. lower mainland, Alberta and Newfoundland. They were shown the ropes by our local RCMP handler and PSD Bond. The training lasts for several weeks and EIA provides open access to public and internal areas. The dogs learn how to search and detect for explosives in baggage areas, cargo, terminal spaces, hotels, vehicles, outdoors and on planes. Items are planted in advance by training officers who test the dog’s ability to detect and indicate a found item, while also training the handlers on how to read and understand their dogs, including watching for heat and if they’re becoming tired. Trained police dogs are the only effective way to sweep and clear an aircraft for explosive threats.  

Police Service Dogs and their handlers can be called into action at virtually any time of day or night or situation. If a possible threat is made against a plane, the airport has strict safety procedures, including caring for passengers. Depending on the size of the plane and the number of passengers it can take an hour or more for a single dog to fully inspect a plane. This includes the seats, overhead bins, bathrooms and more.  

Bond loves her work and on training day she set to work sniffing up and down the seats. The plane, loaned by Canadian North for the training session, was empty except for the planted test items. Within minutes she locked on to an overhead bin, sat and staredUp next were rookie dogs, Memphis, Loni and Lar who all needed to pass the training to be certified for active duty. Their training will continue at EIA until early April. 

Next time you visit EIA you may see a team of police dogs working through the area. This training is vital for both the RCMP and the airport. It’s one example of putting safety and security furst every day.  

Follow us on Facebook to see updates on Bond from time to time. 

********

S’exercer à flairer le danger

Si les chiens pouvaient parler, Bond dirait qu’elle est emballée.

Une fraction de seconde après avoir monté l’escalier de l’appareil 737 de Canadian North, l’ordre est donné et aussitôt, le berger allemand file rapidement et énergiquement le long de la seule allée, à la recherche d’une piste. Elle s’est évidemment déjà prêtée à cet exercice. Bond n’est pas une chienne ordinaire, elle est chienne de police Bond. Elle a montré l’exemple à l’Aéroport international d’Edmonton (AIE) qui accueillait récemment les services cynophiles de la Gendarmerie royale du Canada (GRC), les maîtres et leurs chiens, pour une formation de détection d’explosif dans les aéronefs et partout dans l’aéroport.

La sûreté et la sécurité sont la priorité absolue de l’Aéroport international d’Edmonton, chef de file canadien pour accueillir et soutenir les équipes cynophiles de la GRC, qui viennent de partout au Canada pour l’occasion. En moyenne, l’AIE collabore avec la GRC et des transporteurs aériens partenaires pour tenir des séances de formation entre trois et quatre fois par année.

Comme pour la plupart des gens, les chiens de police apprennent en s’exerçant et en répétant un entraînement. D’autant plus, l’accès à un véritable aéroport ne peut être simulé. L’AIE a accueilli en mars des équipes cynophiles du Lower Mainland de la C.-B., de l’Alberta et de Terre-Neuve. Le maître-chien de la GRC locale et la chienne de police Bond leur ont montré les ficelles du métier. La formation dure plusieurs semaines et l’AIE offre un libre accès aux aires publiques et internes. Les chiens apprennent à chercher et à détecter les explosifs dans les aires de récupération des bagages, les cargaisons, les aérogares, les hôtels, les véhicules, dehors et dans les avions. Des objets sont installés à l’avance par les officiers de dressage afin de vérifier la capacité d’un chien à détecter et à indiquer l’objet trouvé, tout en entraînant le maître-chien à être à l’écoute et à comprendre son chien, comme s’il a chaud et s’il se fatigue. Les chiens de police dressés constituent le seul moyen efficace de ratisser un aéronef et d’en éliminer toute menace explosive.

Les chiens de police et leurs maîtres-chiens peuvent être appelés à agir à toute heure du jour ou de la nuit ou pour toute situation. En cas de menace à l’endroit d’un avion, l’aéroport doit suivre des procédures strictes, dont s’occuper des passagers. Selon sa taille et le nombre de passagers, il peut falloir une heure ou plus pour qu’un seul chien puisse inspecter un appareil de fond en comble. Cela comprend les sièges, les compartiments de rangement supérieurs, les salles de bain et plus.

Bond aime son travail et le jour de la formation, elle s’est mise au travail en reniflant les sièges de haut en bas. L’appareil, prêté par Canadian North pour les programmes de dressage, était vide à l’exception des objets placés pour les tests. En moins de quelques minutes, elle s’est arrêtée devant un compartiment de rangement supérieur et elle s’est assise en le regardant fixement. L’ont suivie les chiens débutants Memphis, Loni et Lar, qui doivent passer la formation afin d’obtenir leur certification pour le service actif. Le dressage se poursuivra à l’AIE jusqu’au début avril.

Lors de votre prochaine visite à l’AIE, vous y verrez peut-être une équipe de chiens policiers travailler. Cette formation est cruciale pour la GRC ainsi que pour l’aéroport. Voilà un exemple du rôle principoil attribué quotidiennement à la sécurité et à la sûreté.

Suivez-nous sur Facebook pour avoir des nouvelles de Bond à l’occasion.